L’outil qui change radicalement la façon de créer du contenu

mind map

Lors de mes coachings, je préconise l’utilisation des cartes mentales pour générer le plus d’idées possibles sur le sujet que vous avez décidé de traiter dans votre livre. Cette technique permet en effet d’organiser ses idées presque sans effort. Si cette méthode ne vous est pas familière, voilà de quoi il s’agit et comment vous pouvez vous en servir.

Lorsqu’on souhaite organiser efficacement ses idées ou projets, il existe un outil qui permet de relier les idées entre elles plus efficacement qu’aucun autre. C’est le mind mapping, en version anglo-saxonne, appelé carte carte heuristique ou carte mentale en version francophone.

Accessible à tous, amusant, il existe depuis l’Antiquité puisqu’on raconte que même Aristote l’utilisait ! Dans tous les cas, et c’est ce qui importe, il se révèle d’une efficacité impressionnante.

Des mots, des graphiques, de la couleur et des idées

La carte mentale est un système de représentation graphique qui, de par sa forme, permet d’optimiser le fonctionnement de notre cerveau. En utilisant des mots, des couleurs, des images et un contexte, vous sollicitez en effet à la fois votre hémisphère droit et votre hémisphère gauche et vous établissez une liaison entre votre cerveau, vos yeux et vos mains !

Le résultat est étonnant : vous êtes plus réactif, plus créatif. Vous stimulez naturellement votre réflexion, saisissez au vol des associations d’idées et vous discernez l’essentiel de l’accessoire.

Idéal pour faire jaillir les idées et donner du corps à votre projet de livre !

Comment faire une carte mentale ?

Prenez une feuille de papier et placez-la en format paysage car notre champ de vision est toujours de 16/9ème.

Au centre de la page, là où votre vision est la plus puissante, dessinez un premier cercle et inscrivez à l’intérieur le sujet de votre livre (ou son titre provisoire si vous avez déjà une idée).

Puis par association d’idées, dessinez des cercles plus petits dans lesquels vous allez inscrire les différents aspects du sujet que vous voulez traiter. Vous avez alors des ébauches de chapitres.

Enfin, créez des rayons sur lesquels vous allez noter les éléments qui se rapportent à ces différents chapitres.

Un exemple de Mind Mapping

Un exemple de Mind Mapping

Vous pouvez utiliser :

  • des stylos de couleur
  • des post-it de différentes tailles ou couleurs
  • des dessins
  • des pictogrammes
  • des collages
  • des mots-clés…

Des logiciels pour organiser ses idées

Enfin, sachez qu’il existe des logicels gratuits tels que Freeplane, Freemind, MindMup ou XMind.

J’utilise quelquefois XMind même si je préfère – et de loin – la liberté laissée par un simple papier et un crayon. Personnellement je n’aime pas me sentir bridée par la forme imposée par le logiciel mais vous aurez peut-être une sensibilité différente de la mienne.

Si vous voulez vraiment bien utiliser le mind mapping

Qu’il s’agisse d’écrire votre livre, de prendre des décisions ou d’organiser votre vie personnelle ou professionnelle, vous aurez compris que le mind mapping fait rimer organisation avec simplicité.

Pour explorer toutes les possibilités et vraiment apprendre à se servir de cet outil, vous pouvez comme moi suivre la formation Weelearn proposée par Pierre Mongin et Xavier Delengaigne.

mind mapping weelearn

 

C’est une formation courte, une quarantaine de minutes, utile pour découvrir la puissance de cet outil. L’animation gagnerait à être un peu plus vivante mais l’information est là et les exemples très concrets. J’y ai notamment trouver le logiciel qui permet de transformer directement sa carte mentale en un document Word. Très précieux pour passer à l’action après avoir jeté ses idées sur le papier !

Que pensez-vous du mind mapping ? Aviez-vous conscience que cet outil pouvait vous être utile pour écrire un livre ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *