« Nous nous servons des livres pour accroître la notoriété de l’école »

 

Hervé EugèneL’atelier de Shiatsu de Luynes est situé au bord de la Loire sur un site privilégié classé au patrimoine de l’Unesco. C’est dans ce cadre paisible que j’ai rencontré Hervé Eugène, formateur, auteur et éditeur de ses propres livres pratiques.

 

Vous avez publié une dizaine d’ouvrages sur le shiatsu et le do-in. Comment cela a-t-il commencé ?

Mon premier livre, Initiation au Shiatsu traditionnel, était au départ un support de cours qui répondait aux questions de l’examen fédéral. Comme je devais le distribuer aux adhérents de la fédération cela me coûtait une fortune en photocopies.Je me suis alors dit qu’il serait plus simple de l’éditer sous forme de livre. J’ai demandé à un imprimeur de m’en imprimer 10 exemplaires et je les ai adressés à différentes maisons d’édition dont Chiron qui était spécialisé dans la médecine manuelle. La réponse a été très rapide mais était assortie d’une condition : je devais m’engager à en acheter 300 exemplaires pour couvrir les frais fixes de l’éditeur. Cela ne m’a pas posé de problème car j’étais sûr de pouvoir les écouler auprès de la Fédération. D’ailleurs tous ces exemplaires ont été vendus avant même la sortie du livre car je les ai vendus par souscription. Le succès a été immédiat car à l’époque j’ai été le premier à écrire en français sur le sujet. Au début Chiron a imprimé 1500 exemplaires, puis l’ouvrage a été réédité plusieurs fois et nous avons atteint les 10 000 exemplaires. Un autre ouvrage a suivi, Perfectionnement au Shiatsu Traditionnel, puis d’autres titres dont le Shiatsu-santé pour les chiens et le Shiatsu santé pour les chevaux.

Pourquoi avoir décidé de créer votre propre maison d’édition, Actea Santé ?

livre eugène 1J’ai longtemps été édité chez Chiron et l’année dernière j’ai souhaité racheter mes droits pour avoir une plus grande visibilité sur la vie du livre. Je voulais par exemple créer des coffrets associant livre et DVD. J’ai donc racheté mes livres à un prix préférentiel et créé avec mon épouse ma propre maison d’édition pour éditer sous notre nom. Nous venons de publier Mieux gérer son stress et ses émotions.

 

Est-ce une étape difficile ?

Créer une maison d’édition c’est simple, il suffit de demander des numéros ISBN. La vraie difficulté est de trouver un diffuseur distributeur qui va placer vos livres dans les librairies et sur les plateformes de vente.

En pratique, je fais tout le travail de mise en page moi-même sous Word et je sous-traite le graphisme de la couverture et des illustrations intérieures. Le premier tirage est de 1500 exemplaires. Nous en vendons une partie directement à nos stagiaires et sur notre boutique en ligne, le reste étant diffusé sur les sites de la FNAC ou d’Amazon grâce au travail de notre diffuseur qui est rémunéré au pourcentage de ventes.

Comment assurez-vous la promotion de vos livres ?

Nous sommes une petite société alors nous faisons tout nous-mêmes ! Pour la promotion j’utilise Mediasig, le répertoire des medias, pour envoyer des exemplaires de mes livres à des journalistes.

Nous participons également à des signatures dans les librairies ou à des événements comme Le Chapiteau du Livre quoique je trouve que les résultats ne soient pas à la hauteur de l’énergie dépensée.

Nous communiquons largement auprès des personnes qui passent chaque année par l’école. Mais la base c’est vraiment d’avoir un site à jour. Nous sommes bien référencés car je suis largement diffuser par mon distributeur et que je diffuse moi-même en ligne et auprès de nos stagiaires.

Pour moi, l’idéal c’est vraiment d’essayer d’être référencé sur les grandes plateformes.

Quelle est votre principale motivation ?

Un livre, c’est une vitrine et nos livres sont la vitrine de l’école ! C’est bien plus efficace qu’un prospectus et beaucoup plus largement diffusé. Les gens en parlent, l’auteur devient une référence. Entre deux professionnels du même secteur, les gens préféreront toujours celui qui a écrit un livre. Les ventes que nous effectuons en ligne rapportent bien sûr un peu d’argent mais ce n’est pas la motivation première. Nous nous servons des livres que nous écrivons pour accroître la notoriété de l’école et la satisfaction de nos stagiaires qui retrouvent nos titres dans les packs pédagogiques.

Mieux gérer son stress et ses émotions, de Rachel et Hervé Eugène,  Actéa Santé Editions, 11,90 €.

Les points à retenir…

  1. Un livre peut être pré-vendu par souscription.
  2. Un diffuseur distributeur est indispensable pour se faire référencer sur les grandes plateformes.
  3. Un petit ouvrage destiné à des stagiaires revient parfois moins cher que des photocopies, pour un résultat soigné et porteur d’une véritable identité.

 

Vous êtes auteur d’un livre pratique ? Vous souhaitez partager votre expérience ? Contactez-moi !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *