Etes-vous (vraiment) prêt à devenir auteur ?

A première vue la question peut sembler bizarre. Quand on écrit, on devient auteur n’est-ce pas ? En fait, pas seulement. Devenir auteur, c’est accepter que le regard des autres change du jour au lendemain sans que l’on comprenne pourquoi. Il vous faudra donc endosser ce nouveau statut, parfois désiré, parfois redouté. Voici quelques propositions pour se préparer psychologiquement et profiter réellement des retombées apportées par l’écriture d’un livre.

Auteur, moi ? Non, j’ai juste écrit un livre …

Lorsque mon premier livre a été publié, j’ai été formidablement heureuse. Comment ne pas l’être quand vous découvrez votre ouvrage en bonne place à la FNAC et dans les librairies ou quand les premiers articles paraissent dans la presse. Je veux vraiment parler d’un effet « Waouh » ! L’aboutissement de tout un processus qui demande du travail et de l’investissement personnel. Et pourtant à ce moment-là, alors même que dans mon cœur je ressentais une énorme fierté, je n’ai pas eu le courage de dire à qui que ce soit que j’étais auteur. J’avais écrit un livre, mais par modestie mal placée, c’est tout juste si je ne m’en excusais pas. Je ne voulais surtout pas passer pour quelqu’un de prétentieux et, pour parler vulgairement, pour quelqu’un qui « se la pète ».

Ecrire un livre ayant été long mais pas vraiment difficile, je ne voyais pas ce que j’avais fait d’extraordinaire. Donc je n’en parlais pas. Pas de mise en avant, pas de promo (heureusement que l’éditeur s’en chargeait), même pas de livres offerts à mes amies. C’est tellement vrai que j’ai encore une dizaine d’exemplaires emballés et jamais distribués. Vous imaginez ?

J’avais eu le courage de me lancer seule dans l’écriture d’un livre, j’avais réussi à le faire publier et là, je faisais machine arrière! L’auto-sabotage dans toute sa splendeur.

Devenir auteur, c’est aussi dans la tête

Ecrire un livre est un acte physique. Devenir auteur est un état d’esprit, une attitude à assumer. Et tous autant que nous sommes, nous ne sommes pas prêts à franchir le pas.

Lorsque je parle avec des clients, la motivation est toujours présente parce qu’ils savent pourquoi ils me contactent et pourquoi ils veulent écrire : notoriété, service aux autres, diffusion d’un message, revenus passifs, impact…Peu importe, il n’y a pas de bonnes ni de mauvaises raisons. Le choix leur appartient.

Mais le succès de leur livre dépendant de la façon dont ils vont se positionner, ma mission est de les aider à modifier leur état d’esprit et à adopter la bonne posture.

Comment s’affirmer en tant qu’auteur ?

Affirmez votre nouveau « statut » partout et sur tous les supports dont vous disposez. 

Des études ont montré que notre environnement conditionne très fortement la façon dont nous nous comportons. Si, trois fois par jour, vous voyez le mot « auteur » accolé à votre nom cette affirmation s’ancrera en vous sans même que vous vous en aperceviez.

Voici une liste, non exhaustive des supports que vous pouvez utiliser:

  • vos cartes de visite
  • votre signature de mail
  • votre statut Facebook, LinkedIn, etc.
  • un tee-shirt personnalisé
  • un mug avec le mot « auteur » ou « écrivain »

Soyez créatif !

Commencez à parler de votre livre avant même qu’il soit terminé.

Voici quelques idées :

  • annoncez que vous ne pouvez pas participer à une activité parce que vous écrivez ou que vous faites des recherches pour votre livre;
  • utilisez Facebook pour « annoncer la couleur » et créer l’envie d’en savoir plus sur votre livre;
  • lorsque vous parlez avec quelqu’un prenez l’engagement de placer dans la conversation que vous écrivez un livre.

Au début, il est possible que vous ressentiez un sentiment d’imposture. Par expérience, je sais que c’est le moment où vous commencez à vous demander « qui vous êtes pour dire que vous êtes auteur alors que vous avez à peine écrit vos premières pages ». N’écoutez pas cette petite voix qui vous demande de rester dans votre zone de confort. Agissez « comme si » même si, au début, vous doutez du succès de votre entreprise. Tous les spécialistes des neurosciences vous diront que cela fonctionne.

Souvenez-vous des raisons qui vous ont poussé à écrire

Vous avez décidé d’écrire parce qu’un jour vous avez pensé que vous pouviez aider un plus grand nombre de personnes en diffusant un message de valeur. Si vous ne le faites pas savoir, c’est comme si vous vous arrêtiez de courir quelques mètres avant la fin du marathon. Cela ne servira à rien. Non seulement votre modestie vous dessert mais elle n’est d’aucune utilité pour personne !

Déclarez que vous êtes un auteur et vous verrez le regard des autres changer. Cela flatte l’ego mais l’essentiel n’est pas là. Le fait est que lorsque le public le sait, vous avez la possibilité de mieux les aider et à plus grande échelle.

Organisez la promotion de votre livre avant qu’il soit terminé.

Si vous savez qu’il vous reste un peu de chemin à parcourir après avoir écrit votre livre, vous résisterez mieux à la tentation de rentrer dans votre coquille !

Acceptez de devenir auteur va changer votre vie en beaucoup mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *