Commencez à écrire le premier jet de votre livre

Un des principaux blocages rencontrés par les clients avec lesquels je travaille est – pour les citer – la peur de produire un texte « décevant ». Certains craignent tellement de ne pas produire un texte parfait qu’ils préfèrent attendre plutôt que d’écrire quoi que ce soit. Avec un résultat évident : leur moral sombre et leur livre n’avance pas (du moins avant que j’intervienne !)

Si, vous aussi, vous avez un profil perfectionniste, laissez-moi vous rassurer. Personne, je dis bien, personne n’écrit bien du premier coup ! Pas même les rédacteurs et auteurs professionnels dont je fais partie. Nous avons certes plus de facilité, mais nos premiers jets ressemblent à ce qu’ils doivent être c’est-à-dire à des premiers jets. Des brouillons. Des ébauches. Avec des maladresses, des répétitions, parfois des fautes d’orthographe et de syntaxe. Combien de fois ai-je repris totalement des textes ? Les idées étaient là, mais la forme était catastrophique. Ce n’est pas important.

L’important est de commencer

Lorsqu’on veut écrire un livre, le point essentiel est de commencer. J’ai l’habitude de dire qu’il faut prendre le temps « d’entrer en écriture ». C’est d’autant plus vrai lorsque votre expertise s’exerce dans un autre domaine. Que vous soyez formateur, professionnel du bien-être, danseur ou comptable, l’écriture n’est pas votre domaine d’excellence.  Hésiter avant de commencer est normal surtout si, comme je le présume, vous n’avez jamais écrit de livre.

La bonne nouvelle est que plus vous allez écrire et plus vous aurez de facilité pour le faire. La première phrase est la plus impressionnante mais ensuite, si vous avez décidé d’écrire régulièrement pour avancer vite, vos idées vont s’enchaîner naturellement et les mots viendront facilement.

Des conseils pour lever les blocages

J’ai plusieurs astuces pour vous aider à lever ces blocages.

Comme je l’ai déjà proposé, vous pouvez dicter votre texte. L’angoisse de la page blanche n’existe plus puisque tout le monde sait parler et je suis certaine que vous pouvez le faire avec passion. Il suffira alors de retranscrire vos propos et de les retravailler pour pouvoir les éditer.

Pour ma part, lorsque j’hésite sur la façon de présenter une idée ou de développer un point, mon astuce consiste à écrire « Au départ, un constat… » avant d’expliquer là où je veux en venir. Ce chapitre aurait donc pu commencer de la façon suivante : « Au départ, un constat : lorsqu’on écrit son premier livre, le principal blocage est la peur de mal faire ». Une fois les premiers mots posés, tout est beaucoup plus simple ! Bien ou mal écrit, peu importe puisque vous allez réviser votre texte.

L’autre astuce consiste à commencer votre livre par la partie dans laquelle vous vous sentez le plus à l’aise. Je ne sais pas comment s’écrit un roman, mais croyez-moi un livre pratique ne s’écrit jamais en commençant par la première phrase de la première page ! Débutez par un chapitre dont vous maîtrisez tout le contenu : vous savez ce que vous voulez dire, vous avez toutes les informations, témoignages ou anecdotes nécessaires.  Imaginez que vous parlez à un client et allez-y !

Si c’est encore trop impressionnant pour vous, commencez par rédiger un paragraphe, un encadré, un témoignage ; à mettre en forme un graphique ; à compléter vos titres avec des citations.

Peu importe, l’objectif est de commencer votre livre, de lui donner forme petit à petit. Et tant pis si cette forme n’est pas parfaite du premier coup ! La pratique fera le reste.

J’ajouterais qu’à terme, lorsque vous aurez votre livre entre les mains, vous risquez de vous étonner vous-même. En partant d’une matière brute, puis en la polissant petit à petit, vous allez obtenir un texte meilleur que celui que vous imaginiez au départ. Et oui, c’est vous qui l’aurez écrit !

Avoir peur de mal écrire est une des craintes les plus fréquentes. La ressentez-vous parfois ? Quels sont vos autres freins ? 


fermer la fenetre

Recevez gratuitement mes vidéos

 

3 conseils pour commencer votre livre cette semaine

 



3 réflexions au sujet de « Commencez à écrire le premier jet de votre livre »

  1. Je suis en plein dedans en ce moment, et je confirme, au plus on se laisse aller, au plus ça devient fluide… Je me demande d’ailleurs si je ne vais pas devoir faire d’énormes coupes pour atteindre le nombre de caractères requis ! ;o)
    Merci pour ces conseils!

    • Avec plaisir ! Et vous avez raison d’envisager de faire des coupes dans le texte. On écrit souvent trop…Plus le texte est court plus il est compréhensible et mémorisable. C’est prouvé ! Bonne écriture.

  2. Ping : Bien choisir le titre de son livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *