Avez-vous peur de publier un livre ?

Savez-vous ce que j’ai ressenti à la parution de mon premier livre ? J’ai eu peur. Oui, peur ! De la visibilité, du changement, du jugement des autres….Bizarre ? Pas tant que cela si j’en crois vos témoignages…

J’ai déjà raconté qu’une cliente, bien avancée dans l’écriture du livre qui devait donner de la visibilité à son activité, m’a très sérieusement demandé si elle pouvait publier sous un pseudonyme.

Une autre a abandonné son livre écrit aux deux tiers car ce projet perturbait l’équilibre de son couple. Son mari ne supportait pas l’idée que son épouse devienne auteur et donc plus visible que lui. Les disputes se multipliant, elle a préféré renoncer.

Lors d’un de mes webinairs récents, un participant a demandé si écrire un livre présentait des inconvénients. Je ne sais pas exactement ce qu’il avait en tête mais sa question exprimait une crainte bien réelle.

Pour en revenir à moi, lorsque mon premier livre a été disponible, je ne l’ai annoncé à personne. J’étais terrifiée par l’idée de m’exposer. Pour qui allait-on me prendre? Pour une donneuse de leçon ? J’avais peur de paraître prétentieuse (bonjour, la confiance en soi ;). J’avais peur d’être jugée : et si les gens n’étaient pas d’accord avec les conseils que je donnais? Le fait d’avoir été publiée chez un « vrai » éditeur ne changeait rien à l’affaire. Je ne voulais surtout pas que les projecteurs soient braqués sur moi !

Mon embarras a été à son comble lorsque la gardienne de l’immeuble de mes beaux parents m’a identifiée dans un magazine féminin. J’aurais voulu disparaître sous terre.

Ne vous méprenez pas. J’ai réalisé mon rêve d’enfant en devenant auteur et j’ai vraiment adoré voir mes livres dans les librairies. Mais je ne voulais pas que cela se sache, c’était mon jardin secret, mon plaisir personnel. Paradoxal, oui je sais. Mais je sais aussi que beaucoup d’entre vous peuvent se reconnaître dans les situations que je décris.

Alors ?

Alors aujourd’hui j’ai dépassé tout cela. Et j’aide les autres à écrire leur livre en y prenant plaisir. Je les aide à gagner une visibilité « positive » sur leur activité et sur les services qu’ils proposent.

Un livre pratique n’est pas un livre personnel comme peut l’être une autobiographie ou un roman. C’est un livre orienté vers des solutions. Sa vocation est d’aider le maximum de lecteurs. Que vous soyez coach, formateur, thérapeute, enseignant peu importe, je pense que les notions d’aide, de transmission, de support vous parlent. C’est ce besoin, cette envie qui doivent vous motiver. Oubliez-vous et pensez à tous ceux dont vous pouvez transformer la vie!

Ne vous battez pas contre votre peur. Acceptez-la. Apprivoisez-la. Faites-en le moteur d’un projet un peu fou : écrire un livre.

Vous connaissez la réplique de Louis Jouvet à une comédienne qui déclarait ne pas connaître le trac? Il lui répondit : « Ne vous inquiétez pas, il viendra avec le talent ! ». Avoir un peu peur est normal quand on prend sa mission de vie au sérieux. Et je dirais que c’est plutôt bon signe.

Si vous avez des hésitations ou des questions, contactez-moi. Nous parlerons de votre projet et verrons comment je peux vous aider à écrire facilement, rapidement et avec plaisir le livre qui vous trotte dans la tête !

Et n’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire si cet article vous a été utile – une façon de me rassurer !

Une réflexion au sujet de « Avez-vous peur de publier un livre ? »

  1. Ping : Que faire en cas de panne d'écriture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *