3 questions à propos de l’auto-édition

Bonne nouvelle, il n’a jamais été aussi facile d’éditer un livre ! L’auto-édition offre en effet une alternative intéressante à l’édition à compte d’éditeur. Voici les réponses aux questions qui me sont le plus fréquemment posées.

En quoi consiste l’auto-édition ?

Comme le mot l’indique, l’auto-édition consiste à éditer soi-même son livre sans passer par les fourches caudines d’une maison d’édition.

Cela vous offre une très grande liberté mais s’accompagne aussi de certaines contraintes puisque vous allez devoir coiffer toutes les casquettes normalement portées par un éditeur traditionnel. Non seulement vous serez auteur mais vous devrez prendre en charge toutes les étapes de la publication d’un livre : conversion de votre fichier en pdf certifié imprimable, mise en page, corrections (orthographe, grammaire, typographie..), réalisation de la couverture, rédaction de la quatrième de couverture, demande de l’ISBN, ajout du code barre, dépôt légal, diffusion…

Cela peut faire peur mais en pratique, les sites d’auto-édition proposent des tutoriels qui vous guident à chaque étape et simplifient la démarche. Il existe souvent, moyennant un coût supplémentaire, la possibilité de se faire aider à certaines étapes. A vous de voir si vous pensez vous débrouiller seule ou si vous avez besoin d’un petit coup de main pour la relecture, la mise en page ou la création de la couverture.

Quelles sont les principales différences avec l’édition traditionnelle (à compte d’éditeur) ?

Si vous choisissez de vous auto-éditer, il faudra bien sûr que vous vous investissiez complètement dans votre projet. Cette formule comprend de nombreux avantages dont voici les principaux :

  • Votre manuscrit ne passe pas par un comité de lecture. Il se dit que 99% des manuscrits envoyés aux éditeurs seraient refusés…En auto-édition, c’est vous qui décidez que votre manuscrit est prêt tant sur le fond que sur la forme.
  • Vous gardez la totalité du produit de la vente. Petit rappel : d’un point de vue fiscal, un auteur auto-édité qui vend son livre est un éditeur c’est –à-dire un entrepreneur. Les revenus issus de la vente de votre livre ne seront pas considérés comme des droits d’auteur mais comme des bénéfices non commerciaux et devront être déclarés comme tels. Si vous proposez déjà des produits et services, cela ne pose pas de problème. Maintenant si vous voulez écrire un livre alors que vous êtes mère au foyer, demandeuse d’emploi, salariée ou retraitée, une des possibilités est d’adopter le statut d’auto-entrepreneuse. Pour plus d’informations, et par précaution, renseignez-vous auprès de votre Centre des Impôts.
  • Vous conservez la totalité de vos droits sur votre livre alors que vous les cédez à l’éditeur dans le cadre d’un contrat d’édition classique.
  • Vous maîtrisez le timing. En édition traditionnelle, il se passe de longs mois entre le moment où vous remettez le manuscrit et celui où le livre est disponible à la vente. Dans le cadre de l’auto-édition, c’est vous qui maîtrisez les délais en fonction de vos capacités et de vos disponibilités. En général, vous recevez votre livre moins de 15 jours après avoir finaliser la maquette.
  • Vous vous occupez de la promotion et de la distribution de votre livre. Dans le cas d’un livre pratique destiné à valoriser votre expérience et à développer votre business, la promotion et la diffusion de votre livre se fera naturellement. Vous connaissez vos prospects, vos stagiaires, vos clients… vous savez où les trouver et comment les toucher.

Combien cela coûte-t-il ?

Impossible de répondre précisément à cette question car le coût d’un livre auto-édité dépend de paramètres tels que le format, le nombre de pages, les photos ou illustrations, la qualité du papier, la finition de la couverture et le nombre d’exemplaires commandés. Chaque situation est donc particulière. La plupart des sociétés qui proposent des services d’auto-édition permettent un calcul en ligne. N’hésitez pas à comparer plusieurs sites (et à lire sur des forums les commentaires laissés par des clients, le moins cher n’étant pas nécessairement le meilleur). Et dernier point, n’oubliez pas d’ajouter les frais de port au coût total de la commande !

Vous voulez apporter des précisions, poser des questions ? Laissez un commentaire !

4 réflexions au sujet de « 3 questions à propos de l’auto-édition »

  1. Ping : 3 questions sur l’édition à compte d’éditeur

  2. Ping : Peut-on gagner de l’argent avec un livre ?

  3. Ping : Si vous avez peur d’écrire un livre…

  4. Ping : 9 façons de publier un livre inoubliable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *