12 sections qui font un (bon) livre

Vous êtes-vous parfois énervé parce que vous ne retrouviez pas dans un livre une information importante, une phrase particulièrement marquante ou une réflexion de l’auteur qui vous avait interpellé ? Moi oui. Alors lorsque j’écris un livre, ou que je coache des clients, je m’efforce toujours de faciliter la vie des futurs lecteurs en « balisant » le chemin grâce à des sections bien identifiées qui sont de véritables « poteaux indicateurs ». Certaines sont incontournables, d’autres simplement utiles. Voici 12 exemples de sections qui font un (bon) livre et en facilitent la lecture. 

Table des matières

Véritable « carte du texte », la table des matières est LA section dont vous ne pouvez pas vous passer. Elle récapitule votre plan et indique les chapitres et les numéros de page. Ce sont généralement les premières pages lues par un futur lecteur. D’un seul coup d’œil, il doit saisir la valeur des informations que vous allez apporter. Soignez votre plan, c’est lui qui fait « vendre » votre livre et démontre votre expertise.

Devenez Riche, Ramit Sethi et Mickael Ferrari, Alisio

Préface (ou avant-propos)

La préface est un texte placé en tête d’un livre pour le présenter. Elle est souvent écrite par un tiers pour le compte d’un auteur dont on veut recommander l’ouvrage. Si l’auteur est connu dans votre domaine, c’est un véritable plus car cela valide votre expertise.

Réfléchissez et devenez riche, Napoléon Hill, J’ai lu Bien-Etre

Introduction

L’introduction sert à expliquer au lecteur le sujet et le but de votre livre. Cette section est donc indispensable. Pour que le lecteur achète le livre ou poursuive sa lecture, il doit immédiatement comprendre quels bénéfices il va tirer de votre ouvrage. Expliquez qui vous êtes, pourquoi vous avez choisi d’écrire un livre et n’hésitez pas à en décrire le déroulé.

Le bonheur dort au fond de soi de David Hare, Flammarion

Conclusion

Ne bâclez pas la conclusion de votre livre. Elle est importante pour ancrer toutes les nouveaux savoirs que le lecteur a acquis grâce à vous. N’hésitez pas à revenir sur les points abordés mais insistez surtout sur la solution que vous avez apportée.

Rédiger et soutenir un mémoire avec succès, Didier Roche, Eyrolles

Épilogue

Cette section sert à dire au revoir au lecteur et à lui indiquer ce qui va se passer pour lui par la suite. Fréquent dans les ouvrages de fiction, on le trouve moins souvent dans les livres pratiques. Il peut être intéressant pour demander au lecteur de s’impliquer et d’agir (souvent la lecture ne suffit pas à résoudre une problématique ou à transformer sa vie).

La puissance de la pensée positive, Norman Vincent Peale, Marabout

A propos de l’auteur

Voilà une section qui permettra à votre lecteur d’en savoir plus sur vous et votre activité. Et de l’attirer pour le faire entrer dans votre tunnel de vente. N’oubliez pas d’indiquer des liens vers : vos site, blog, page Facebook, chaîne YouTube, etc. En donnant ces informations, vous conservez l’intérêt du lecteur en espérant aller plus loin dans la relation.

Le secret du bonheur permanent, de Cécile Neuville, Quotidien Malin Editions

Bibliographie

La bibliographie sert à communiquer ses sources dans le respect du droit d’auteur. Elle prouve à vos lecteurs que vous avez effectué des recherches et que vous n’avez pas inventé les informations que vous donnez dans le livre. C’est une preuve d’expertise qui assoit votre crédibilité.

Ma boîte à Bien-Etre, Elisabeth Allier, Corps et Âmes Editions

Lectures annexes

Aidez votre lecteur à aller plus loin dans le domaine que vous avez abordé dans votre livre en lui proposant une liste de lecture annexes ou complémentaires. Il vous en sera reconnaissant. Si la liste est longue, pensez à créer des catégories.

L’éveil des sens, Pr Jon Kabat-Zinn, Pocket

Notes

Les notes reprennent en fin d’ouvrage toutes les références que vous avez citées (en bas de page) dans votre livre. Elles permettent au lecteur d’accéder à l’ensemble de celles-ci dans le respect du droit d’auteur. Au delà de cela, elles crédibilisent votre discours et démontrent que vous avez réellement consulter ses ouvrages. 

Comment être heureux et le rester, de Sonja Lyubomirsky, Pocket Marabout

Lexique

Le lexique est l’équivalent d’un petit dictionnaire placé à la fin du livre pour aider la compréhension du lecteur. Ce peut être la liste des mots techniques, ou spécifiques à votre domaine, utilisés dans le livre ou une liste succincte de mots avec leur équivalent dans une langue étrangère. Avec un lexique, vous facilitez la compréhension de votre livre.

Réussir son installation à l’étranger, Véronique Plouvier, Editions De Vecchi

Remerciements

La mode a-t-elle été lancée par les ouvrages américains ? En tous cas aujourd’hui, rares sont les livres dans lesquels ne figurent pas des remerciements. Vous pouvez les placer en tête d’ouvrage pour remercier votre conjoint ou vos enfants de vous avoir soutenu pendant l’écriture de votre livre, ou à la fin de l’ouvrage quand la liste est plus importante (coach 🙂 clients, témoins, relecteur, éditeur, etc.) Ils apportent la preuve que vous travaillez en réseau avec d’autres professionnels.

Une année de prise de conscience, de Lise Bourbeau, Editions ETC Inc.

Appel à l’action

Nouvelles technologies, nouvelles pratiques…ne laissez pas le lecteur refermer le livre sans vous avoir laissé son nom et son adresse e-mail. Pour l’inciter à s’inscrire à votre liste d’abonnés, insérez un appel à l’action. Vous pouvez le faire dans les dernières pages ou au fil des chapitres lorsque c’est pertinent.

Devenez Riche, Ramit Sethi, Alisio

Toutes ces sections sont utiles mais je comprends que l’on se sente un peu perdu lorsqu’on démarre l’écriture de son livre. Si c’est le cas, parlons-en lors d’une séance découverte. Nous verrons comment l’accompagnement d’un coach peut vous aider à clarifier votre vision et vous aider à écrire votre livre rapidement, facilement et avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *